Votre profession

Kinésithérapeute

Vous avez déjà un cabinet et souhaitez le mettre au goût du jour?

Vous cherchez à agrandir votre local ?

Vous avez un projet de création d’un cabinet de kinésithérapie ?

Anecdote Ypsé

Si vous n’avez pas jeté un œil sur la description des associées YPSÉ nous vous invitons à aller lire quelques lignes sur Mélanie LEROY, vous comprendrez l’attachement d’YPSÉ aux professions libérales de santé et tout particulièrement aux kinés !

Les différents espaces

1. Recevoir

Optionnel selon la configuration et la taille de votre local ainsi que votre organisation interne, un corner prise de rendez-vous et administratif bien agencé rendra le fonctionnement de votre cabinet plus fluide et facilitera la marche en avant.

Souvent très fonctionnelle, cette pièce est aussi pensée selon les nouveaux codes d’après covid : hygiène, distanciation sociale et respect de la confidentialité patient sont de guise.

Elle peut intégrer un espace pour les enfants, un endroit pour se déchausser, de la lecture, selon vos sensibilités personnelles et votre activité.

2. Examiner et rééduquer

Les salles de soins sont souvent de petite taille, pensées autour d’une table de soins et intègrent, selon les pratiques, un point d’eau.

Il arrive parfois de penser certaines salles pour le soin des enfants, la pièce sera alors un peu plus grande.

Votre métier vous demandant de multiplier les prises en charge de patients, l’étude de votre parcours de suivi est donc à privilégier. Il sera peut-être bénéfique de prévoir 2 salles par kinésithérapeute pour permettre une meilleure efficacité dans les rotations entre deux patients.

Espace central essentiel à la rééducation, le plateau technique est complexe à bien aménager afin de pondérer entre les machines de type fitness, les espaces libres, le stockage du matériel et les appareils demandant des fixations verticales comme les espaliers ou les miroirs

3. Les espaces privés >

Sous forme de petites cases pour les patients, de meubles fermés à clefs pour vous ou encore en dédiant une pièce à cet usage ; avec ou sans douche privée ; les vestiaires sont à réfléchir selon vos besoins.

Au-delà de considérer l’obligation réglementaire (ou non) liée au Code du Travail, il est essentiel d’envisager la salle de pause comme un lieu propice à la décontraction ou encore aux échanges entre collègues.

Vous choisissez souvent de pratiquer avec des confrères ou consoeurs afin de répartir au mieux les charges inhérentes à un cabinet, c’est alors que les choix se complexifient pour répondre au mieux aux besoins de chacun mais aussi aux envies et volontés de chacun des associés.

Faire appel à nous vous assurera un regard impartial face aux décisions à mener.